Urgences vétérinaires...

Publié le par Mademoiselle La Démone

Bonsoir, voire bonne nuit les diablotines, 

Ici, ce n'est absolument pas une bonne nuit... Tout a commencé par un bruit quelque peu coutumier. Après une promenade nocturne, après avoir bu et mangé, Hypnos toussait. Une boule de poils ou des croquettes mal digérés, quoiqu'il en soit ce bruit en pleine nuit et dans notre chambre nous a réveillé. Comme à mon habitude, je me lève, je trouve le chat au pieds du lit. Comme à mon habitude, je me penche, je le caresse et le prends pour l'amener à la litière. Inhabituel Hypnos se débat, inhabituel il déglutit, cesse de tousser mais un bruit inquiétant se fait entendre : une respiration sifflante, désagréable et inquiétante. Je le laisse sortir de la chambre seul et je retourne me coucher me disant que cela va lui passer.

Quelques secondes plus tard, je l'entends se battre avec son frère, j'accours et je l'aperçois caché derrière les rideaux de la salle à manger. J'ai un mauvais pressentiment et appelle Ange. C'est lui qui remarque les pupilles dilatées et la trop grande docilité d'Hypnos, après tout c'est son chat, il le connaît bien. Et c'est vrai que chose rare, nous avons pu le retourner et le palper sans qu'il n'oppose la moindre résistance. Ange confirme mes soupçons : Hypnos a du mal à respirer, il y a quelque chose d'anormal. Il nous faut de l'aide car l'inquiétude nous gagne.

Je cherche le numéro de notre clinique, j'appelle et le répondeur m'a fourni le numéro des urgences. Commence alors un drôle d'entretien : un homme écoute les symptômes, puis me parle de plusieurs cliniques avant de me donner l'adresse de la nôtre. On doit s'y retrouver pour qu'il examine Hypnos... Mais je ne suis pas partie, je suis là devant mon ordinateur, c'est Ange qui a amené notre cher Hypnos. Moi, moi je suis restée car ma fille dort. Normal vu qu'il est un peu plus de minuit. J'attends seule, au salon, j'écris pour ne pas paniquer, pour ne pas pleurer.

Hypnos aura deux ans (humains) en septembre, il est entré dans nos vies à notre arrivée en Ariège, il a pris une place dans nos coeurs et notre quotidien. Son frère est posé sur le canapé en face de moi, dehors Iznir aboie pour une raison inconnue et je n'irai pas voir, je suis inquiète pour Ange, pour Hypnos, pour ce vétérinaire qui ne m'a pas inspiré confiance... J'espère que mon chat n'a rien de grave, qu'il me reviendra guéri.

Je vous donnerai des nouvelles demain, espérons bonnes.

Publié dans Chats & Chiens

Commenter cet article