Mon métier...

Publié le par La Démone

Mon métier...

Masochiste je suis, sadique je suis, voici ce que j'aimerai un jour avoir de poser sur mon bureau dans un joli petit cadre : 

Être contractuelle en Lettres modernes = être une personne ayant le niveau d'étude minimum pour enseigner mais pas le concours, une personne qui n'enseigne pas le latin et le grec (à la base), une personne qui enseigne le français.

Pour faire simple, le rectorat m'envoie là où il n'y personne pour une durée maximale d'une année : pour 2011/2012 : 18h (temps plein) au collègeJe ne sais jamais à l'avance où je serai envoyée car ce serait moins amusant !

A la base j'enseigne à des collégiens et des lycéens, mais la majorité des remplacements que j'effectue se déroule au collège. 

Pour moi, être professeur c'est plus que de donner de basiques cours, c'est rappeler l'importance du savoir, l'histoire de textes qui ont fait l'histoire de notre société et du monde, c'est aussi aider ces jeunes agneaux innocents (on y croit n'est-ce pas ?) à s'orienter, autant dire que c'est tout sauf simple ! 

Mais il faut que je remette certaines pendules à l'heure en te livrant quelques perles sur le métier d'après les élèves :

  • "Les prof', ils gagnent 5/6 000 euros par mois." - Mais où est-ce qu'ils ont vu cela ! Quand je leur montre la grille éditée par le ministère, ils tombent des nues !
  • "Les prof', ils travaillent pas, sauf pour corriger." - Et les cours, les sorties, les conseils, les rencontres ? Tout se fait tout seul ? On a une baguette magique ? Non, on prend du papier, un stylo, des manuels et on travaille avec nos deux petites mains et notre cerveau pas toujours en état !
  • "Les prof', ils n'ont pas de vie." - Vous êtes sérieux ? Nous ne sommes pas une race de machines androïdes, nous sommes des êtres humains avec une vie normale comme tout le monde ! 
  • "Le français, ça sert à rien!" - Puis-je te mettre une grande gifle ? Non ? Flûte. Toujours de l'utilité de notre cours nous devons rappeler... et les bonnes volontés ne sont pas légions face à nous. 

Pourquoi je parle de cela ? Mon métier, je le ramène à la maison, je me couche et je me lève avec lui, il va donc apparaître ici et il aura même sa propre catégorie : Vdp = vie de prof' en référence à d'autres aventures qu'on aime bien lire (ou pas, ma foi).

Publié dans Vdp

Commenter cet article