Endormi pour toujours

Publié le par Mademoiselle La Démone

Bonjour les diablotines,

C'est un triste jour pour Ange et pour moi. 

Hypnos est revenu de sa visite chez le vétérinaire de garde, ce dernier a diagnostiqué un oedème pulmonaire, lui a fait deux piqûres en précisant que ce serait normal qu'il crache de l'eau et un peu de sang. J'ai caressé mon chat, Ange m'a traîné pour qu'on retourne se coucher. Mais je n'ai pas réussi à dormir, j'écoutais tous les bruits, je craignais le pire... et je me suis assoupie un moment... et j'ai été réveillée en sursaut par des bruits de bagarre. Bondissant du lit, j'ai cherché nos chats.

Thanatos était à l'entrée du bureau n'osant avancer. Il a quitté la pièce dès que je suis entrée. Moi, je me suis cru en plein cauchemar. Hypnos avait vomi plusieurs fois, avait de la bave et respirait de façon plus inquiétante. En pleurs, j'ai pris un torchon, j'ai essuyé sa gueule et là sous mes mains, il s'est mis à convulser. J'ai appelé Ange trois fois en pleurant, en tentant de calmer mon chat. Je n'osais croire ce que je vivais. Ne voyant pas Ange arriver, j'ai couru le réveiller et quand nous sommes revenus dans le bureau c'était trop tard... Ange s'est accroupi, l'a pris dans ses bras, un dernier regard, une dernière convulsion et là sous nos yeux, sous nos larmes, sous nos caresses : notre chat est mort.

On a rappelé le vétérinaire, c'est Ange qui a parlé moi je ne faisais que pleurer la main sur la bouche pour ne pas hurler. Ange a bien vu que c'était trop tard, Hypnos avait cessé de respirer au tout début de l'appel, il ne réagissait plus à nos caresses, à nos pincements. J'ai pleuré, assise sur le sol en disant que ce n'était pas possible, ce ne pouvait pas être vrai ! Je sais qu'Ange et le vétérinaire ont échangé quelques mots, moi j'étais perdue.

En quatre heures Hypnos était parti... Mon adorable chat noir et blanc, mon petit dormeur... A minuit chez le vétérinaire. A quatre heures du matin, étendu devant moi, les yeux exorbités de larmes et de douleur, la gueule ouverte... j'ai les larmes qui montent rien que d'y penser. Ange, bien que dévasté, a été plus pragmatique, il a pris de petits sacs poubelles et délicatement, nous avons mis Hypnos dans deux sacs puis Ange est allé dans le garage, moi j'ai refermé le bureau, je n'ai pas réussi à me calmer, j'ai refusé de tout nettoyer. Ange m'a rappelé qu'il fallait dormir car on devait se lever de bonne heure pour aller au Pas de la case.

Mais je n'ai pas pu trouver le sommeil, j'ai attendu qu'Ange se rendorme et je suis allée dans le garage et j'ai pleuré en caressant Hypnos, froid et au pelage encore doux. J'ai demandé pourquoi, j'ai cru à une mauvaise plaisanterie. Je lui ai demandé pardon, pardon de ne pas avoir vu son malaise, pardon de ne pas avoir pu le sauver. J'ai pleuré au point d'en avoir mal aux yeux et à la tête. Ce sont les pleurs de ma fille qui m'ont rappelée à la réalité. Je me suis levée et j'ai repris ma vie.

Aujourd'hui comme prévu nous sommes partis, puis nous nous sommes rendus à la clinique vétérinaire pour confier Hypnos à leur service de crémation. Le vétérinaire est venu m'expliquer le caractère fulgurant et exceptionnel de la mort d'Hypnos. Il m'a expliqué ce qui c'était probablement passé et qu'il existait cinq ou six cas par an dans toute la France ! Et bien mon très cher Hypnos fait parti désormais de ces cas. Je n'ai plus pleuré, j'ai tenu bon face à Ange, à Morgane, et aux autres.

J'écris cet article pour réaliser ce qui vient de pourrir notre week-end, pour dire adieu à mon chat tout doux... Je pensais rédiger de petits articles sur lui et son frère, des articles prévus de longue date mais toujours repousser... et voilà qu'aujourd'hui il ne me reste que ces photos et mes souvenirs.

Je vous dis à bientôt, les larmes aux yeux.

Endormi pour toujours
Endormi pour toujours
Endormi pour toujours
Endormi pour toujours

Publié dans Chats & Chiens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article