Une année de trop ?

Publié le par Mademoiselle La Démone

Je suis en pleine période de remise en question... et c'est souvent en rapport avec mes études. Souvent je me dis que j'aurais dû faire des études courtes, que je me suis lancée dans une voie faite de combats incessants...

J'entends déjà la voie d'une amie me disant que j'ai trop investi, que je suis allée trop loin pour arrêter si proche du but... c'est vrai mais la force n'y est plus.

Ce n'est pas que je n'aime plus le métier. Evidemment c'est harassant de créant des cours, de corriger des copies, mais d'être là devant les élèves et de les voir enfin comprendre un point de grammaire ou l'intrigue du Cid ! Franchement c'est d'agréables souvenirs. Mais ce qui demande plus de force c'est de rentrer et de se dire qu'en plus de préparer les cours, il faut aussi songer à travailler pour obtenir un Bac+5 qui servira à quoi ? 

Oh, le mien ne sera pas qu'un morceau de papier difficilement réutilisable comme l'est actuellement le master des métiers de l'enseignement - car faut bien le dire, il n'aide pas à trouver du boulot ! Le mien me permettrait de travailler avec des publics étrangers voire à l'étranger - le rêve de vivre au Canada revient.... 

Mais .... J'EN AI MARRE ! Là c'est dit ! Marre de me prendre la tête avec la paperasse, marre de craindre de faire une erreur, marre de devoir investir des forces qui ne sont plus qu'en quantitié infime, marre d'être d'une humeur de chien, d'avoir une tête de malade !

J'en viens à croire que je ne parviens pas à grandir, qu'il y a un je-ne-sais-quoi qui ne va pas et qui m'empêche de pouvoir gérer le tout comme d'autres. Ange me dit que j'exagère que beaucoup ne ferait pas ce que je fais, que je ne devrais pas me rabaisser mais franchement j'ai l'impression d'être une gamine pleurnicheuse et feignante par-dessus le marché !

J'essaie de relativiser en disant que j'ai un poste à temps plein, que j'ai quitté mon île légendaire, que j'ai des heures supplémentaires, que j'ai su que trois jours avant mes classes, qu'un master à distance c'est difficile... ben tout ça me désespère, je ne positive pas, c'est pas possible, j'en suis incapable quand il s'agit de ma personne... Ange a beau essayé de changer la donne mais c'est une attitude tenace et teigneuse !

En plus pourquoi réussir cette année ? Pour avoir la validation du concours, c'est-à-dire avoir le droit d'être stagiaire, donc d'avoir une autre année difficile. Attention pas difficile au niveau élèves, eux je les aime bien et c'est mon choix donc pas de souci, mais difficile car il va encore falloir être au top des exigences d'un/e inspecteur/trice pour obtenir la titularisation ...

Eh pour épicer la chose, il faut aussi que je prie pour ne pas être mutée à l'autre bout de France et de Navarre car avec mon crédit, ben les finances vont pas être  au beau fixe s'il faut à nouveau tout déménager...

Bref je ne vois que les mauvais points, je n'arrive à me dire : Allez plus qu'un stage à valider et c'est bon ! Tu auras ton master ! ... Comme je n'arrive pas à me dire : Encore six mois et c'est fini les études ! .... Encore un an et demi et tu seras professeure titulaire, tu pourras passer à d'autres projets !

Il est là le problème : mes autres projets ! J'ai voulu vivre en couple, ok, mais le diable -destin, sort, ce que vous voulez- m'a bien fait comprendre qu'il fallait pas trop en demander, genre : tu as ton couple, l'enfant t'es folle ma petite ! T'as tes études ma petite ! Galère dedans, j'en ai pas fini avec toi ....  

Je voudrais pouvoir hurler ! Je voudrais pouvoir mettre en pause ces études pour ... je ne sais pas... vivre un peu peut-être... 

L'année de trop, avec ce qui m'arrive oui, l'année où j'abandonne... le diable c'est bien que non, j'ai beau en avoir ras la pastèque, je suis comme la mauvaise herbe, je suis coriace... par contre je risque d'arriver bien amochée (cela a d'ailleurs commencer)...

En conclusion : Master 2 tu accapares un peu trop ma vie alors dans six mois tu disparais ! En attendant voyons les exigences, direction la nomenclature d'un rapport de stage ! 

Publié dans Vdp

Commenter cet article