Un anniversaire à l'image de cette année...

Publié le par La Démone

anniversaire.jpg

Je ne m'attendais pas à une grande fête, ni même un repas particulier. Je souhaitais juste une journée tranquille où j'aurais répondu aux messages de mon entourage depuis le fond de mon canapé... Mais non, le mauvais génie qui s'est invité dans ma vie en cette année 2012 a décidé de ne rien m'épargner. 

Minuit sur la route pour aller aux urgences de la maternité : trois contractions en un quart d'heure alors que j'en avais depuis 21h ! Une fois arrivée là-bas, la sage-femme de garde qui me fait mal en m'examinant au point qu'elle ait du sang sur les doigts... mais plus de contractions. Néanmoins elle lance un protocole pour les calmer car elle a senti que mon col était trop sollicité. Elle me garde donc en observation... Comme dit Ange, observation étrange car elles nous ont mises dans une chambre et puis plus rien.

A 9h, je cède à l'impatience de Ange et je sonne pour savoir ce qu'il en est de mon cas. L'une des sages-femmes de jour se fait un brin agressée par Ange et ose nous dire que si on est venu c'est qu'il y avait quelque chose et que donc il faut accepter d'être soigné... Mouais mais faudrait aussi me dire ce qu'on me fait et pas se contenter de m'enfermer avec Ange dans une chambre. On n'est pas censé savoir que les médecins arrivent à 8h, font un point jusqu'à 9h et ensuite commence le tour des chambres. Et elle ajoute qu'en plus on n'est pas les patients prioritaires et qu'il y a d'autres personnes plus énervées que nous. Ange était à deux doigts de la faire passer par la fenêtre !

Il a donc fallu attendre un nouvel examen, cette fois-ci avec un gynéco... et là, petite joie : mon col a repris une longueur normale et je pouvais sortir sur l'heure... enfin la sage-femme a quand même souhaité me faire un nouveau monitoring ... et petit détail balancé dans la conversation avec ces sages-femmes : si on devait m'accoucher maintenant ben faudrait m'envoyer sur Toulouse car ils s'occupent pas des "grands" prématurés...Rien de mieux pour vous redonner le sourire !

Du coup nous avons quitté l'hosto à 12h30, je n'ai pas voulu y manger même si la dame était déjà passé m'enregistrer pour les repas. On est sorti, on a pris un MacDo, pas très équilibré mais au moins on était ensemble et chez nous. 

L'après-midi on s'est câlé dans le canapé pour dormir comme deux masses. 

Le soir Ange est - enfin ! - allé au médecin pour lui dire qu'il n'en pouvait plus physiquement et mentalement. C'est lui qui doit tout porter à bout de bras depuis le début de l'année car cela fait un an que j'enchaine les maladies... Il a été mis en arrêt pour une semaine : dysthémie, avec traitement. Le médecin nous a recommandé de nous poser et de nous retrouver car là on avait assez subi pour cette année...mais elle est pas encore terminée ...

Résultat notre repas du soir, ce fut une salade de tomates et de maïs avec des steaks hachés. Pas de champagne, pas de gâteau... pas franchement un esprit de détente...

Les points positifs : Ange m'a offert un beau pendentif, il a enfin pris sur lui de se faire arrêter, la petite va bien, mon entourage m'a envoyé de petits messages.

Publié dans Les Grossesses

Commenter cet article