Les vernis, Mavala et moi

Publié le par La Démone

 Voici l'histoire banale d'un grand amour entre les ongles d'une jeune demoiselle et le vernis...

2449258.jpg

Comme toute petite fille, dès que je voyais ma maman mettre du vernis, il fallait qu'elle me laisse en mettre aussi et j'étais fière ...et cela n'a pas changé, toutes les petites filles le font, c'est adorable...mais maintenant, je dis plutôt : zut mon vernis ! Parce que oui c'est à moi qu'on vient emprûnter ! Enfin mise à part ces caprices de fillettes, ma maman ne m'a jamais interdit le vernis, simplement elle m'a toujours dit qu'il fallait les choisir en fonction de l'âge et des occasions.

Donc hors de question de mettre du rouge pour le primaire ! Des couleurs transparentes uniquement, par contre pour une grande occasion entendez mariage, baptême, communion, etc... bref les événements qui ne courent pas les rues je pouvais mettre la couleur que je voulais, et petite j'étais déjà amoureuse du rouge, ma maman en avait et a toujours des teintes sublimes. Puis au collège et lycée ce fut l'époque du vernis noir, jaune, vert, bleu métallique et autres couleurs bien flashy et bien entendu le Rouge ! Mais là encore il fallait que cela soit assorti à ma tenue et hors de question de le garder s'il s'écaillait... résultat des courses, je préfèrais mettre des couleurs nacrées où l'on remarque moins l'écaillement, maligne la maman.

Quand j'eus dix-huit ans, j'ai eu droit de faire comme je voulais, mais bien entendu je restai très discrète pour les études, j'ai toujours eu un faible pour les nacres, je trouve que cela donne juste une touche de soin aux ongles, surtout qu'à l'époque j'avais du mal à les avoir longs, non que je les rongeais merci à l'appareil dentaire mais ils se cassaient constamment.

Mais depuis quelques années, cela va beaucoup mieux, j'arrive à avoir une longueur convenable tout le long de l'année même si parfois comme maintenant j'ai deux ongles qui se sont cassés à la limite de la chair...tant pis pour le déparaillement, au moins on voit que c'est naturel.

Pour le vernis ? Alors ma maman n'avait que des vernis achetés chez Mado, je ne regardais pas les marques à l'époque, mais bon c'était pas du discount ! Moi j'ai eu des vernis achetés en supermarché, puis en cadeau du Lancôme et Chanel... des merveilles mais vu le prix, je me suis dis qu'il faudrait songer à regarder ailleurs... donc j'ai aussi fait les Yves Rocher mais niveau palette de couleurs on a vite fait le tour...

Après un essai décevant chez l'esthéticienne d'une french manucure, je me suis dit que je pouvais le faire moi-même mais user de mes vernis de marques pour mes premiers essais...mais non je chipote pas.

Un jour que j'étais dans une parapharmacie, j'ai vu un kit de franch manucure de la marque Mavala et je me suis dit que je pouvais bien essayer. Ma maman m'a même offert le kit et franchement je ne regrette pas ! Le vernis est fluide et dure plusieurs jours, de plus outre le mariage en french, je peux les porter séparemment, et chose au combien appréciable une seule couche peut suffir ! Le dernier point à tester, c'est le vieillissement dans le flacon...

Aujourd'hui j'en suis toujours pleinement satisfaite car ils ont très bien supporter le voyage île tropicale - Métropole, donc je dirais qu'ils vieillissent bien. Et niveau couleurs, je ne sais même pas par où continuer, entre les différents rouges, les roses, les violets, les marrons, bref il y a une superbe palette et je vais prendre mon temps pour faire le tour (et en mettre plein sur ma liste de cadeau)

Donc j'ai trouvé mon vernis, maintenant je ne vais pas lui être entièrement fidèle, j'ai bien d'autres vernis en vue... des vernis de Dior mais là on entre dans un autre ordre de prix et là c'est vraiment bien pour la liste !

Publié dans Etre belle

Commenter cet article