Master, stage, tice et poisse !

Publié le par La Démone

Cela fait une petite semaine que cet article me trotte dans la tête mais je n'ai pas trouvé de meilleur titre pour autant... pourquoi ? Parce que la poisse est fort de café, très concentré même !

Je vous avais parlé de l'attitude au combien "splendide" de certaines personnes (ici) et bien sachez que la semaine dernière j'ai appris que les deux soeurs ont tout simplement cessé de venir au collège. La principale m'apprend que la famille a décidé - semble-t-il - de retourner au pays, soit en Roumanie... Après avoir obtenu les papiers nécessaires aux étrangers pour résider en France, je trouve cela étrange et je ne suis pas la seule, la principale supposant que la famille a simplement choisi de demander asile ailleurs... Mais personne ne le saura jamais donc tant pis, cela fait mal au coeur pour la famille et surtout les filles car elles étaient adorables.

Là où je dis que j'ai de la poisse en concentré c'est que du coup je n'ai plus d'élèves pour valider mon stage !

Si c'est pas beau hein ?

Mon master m'impose un stage avec enseignement et avec exploitation-création TICE, donc je trouve le tout en un, je crée une jolie petite séquence pour la fin de l'année en me disant que cela fera du bien de finir l'année sur un ordinateur... et voilà que tout tombe à l'eau !

Certes je continue ma mission FLE mais avec deux élèves grands débutants ce serait de la surélévation magistrale que de faire ma séquence. J'en parle à ma tutrice, qui compatit à mon malheur mais étant elle-même en retard sur le programme ne peut pas me laisser quelques heures. On en vient donc à trouver une solution pas très agréable à faire mais qui pourrait sauver le bâteau. J'écris à mon directeur de master et depuis : silence... J'ai à ce point la poisse que plus personne ne veuille me parler ??? 

Du coup cela tourne dans ma petite caboche, cela stresse ! Et si je n'avais pas l'accord de mon directeur, et si je ne parvenais pas à obtenir cette U.E ? Et si je loupais le master ? Et si de fait je perdais le concours ? ... Que ferai-je ? Grande question que je ne me suis jamais véritablement posée car je me suis toujours battue... hors là j'avoue que je sais pas contre quoi me battre... si on ne me répond pas, je peux pas avancer et si je peux pas avancer, je vais stagner au bout d'échouer... Du coup je relativise : mon directeur doit être surchargé, il n'a pas encore eu le temps de me répondre - une semaine c'est peu - et je sais encore lire des exigences donc ce que j'ai trouvé en solution se tient. ... Mais semble-t-il que j'ai le mauvais oeil avec cette fichue dernière année d'étude donc je panique un brin !!

Je sais pas quoi faire :

  • relancer mon directeur ? c'est en cours ; 
  • allumer une bougie ? c'est fait depuis plusieurs jours ;
  • envisager un autre stage ? c'est une idée que je repousse tant je suis lasse d'étudier ;
  • regarder de nouvelles orientations professionnelles ? c'est commencé du bout de doigts, c'est un arrache-coeur que de se dire qu'on doit abandonner un projet...
  • paniquer à fond les ballons ? Non parce que c'est pas bon pour Ange et surtout pour Coeur doux... 

Bref, mes études se déroulent dans le meilleur des mondes ... Quelle idée j'ai de vouloir être professeur, des fois je me bafferais ! 

Publié dans Vdp

Commenter cet article

Miki (mikeline40) 22/07/2012 07:13


Merci ^^


Je vais reprendre les cours mais par correspondance.


Comme, bien évidemment, il n'y a plus de place vacantes dans les lycées publics, je dois faire avec le CNED ou perdre une nouvelle année.


Donc a préférer l'une des deux, j'ai choisi le CNED.


Ca va être chaud mais je ne compte pas m'arrêter à la difficulté.


 


Bisous miss et bonne continuation ^^

Mademoiselle La Démone 12/09/2012 11:52



Je t'envoie tout plein d'ondes positives ! N'hésite à venir papoter, je ferais de mon mieux pour que tu restes motivée ! ^^



Miki (mikeline40) 10/07/2012 11:22


Ma pauvre...


Je compatis. Sache que de mon côté c'est du pareil au même. D'accord ce n'est pas le même projet. Mais les difficultés sont toutes aussi désespérantes.


J'ai quitté la fac en 2010. En septembre de cette même année je suis allée à la Mission Locale des Landes qui a essayé de m'aider a définir un projet professionnel.


J'ai toujours voulu faire dans l'Art, ou la création. J'ai donc fait des stages (non rémunérés...) et en 2011 on a travaillé (avec mon conseiller) sur le projet de Design d'espace. Lycée trouvé,
mais accès peu probable, autre solution : MANAA (trop cher). Et au bout d'un an, c'est a dire fin avril début mai, mon conseiller me dit de laisser tomber.


J'ai juste halluciné. Ca m'a même fait pleurer de devoir laisser tomber. Donc en ce moment j'essaie de partir vers le secrétariat.


Mais là encore c'est difficile. A cause de la période à laquelle il m'a tout fait laisser tomber, je n'ai pas droit aux bourses, les lycées publics n'ont plus de place vacantes (il fallait passer
par admission post bac mais personne ne me l'avait dit... et de plus période finie...), les privés sont trop chers et trop loins, il me reste donc le CNED


Là encore mon conseiller semble vouloir me faire baisser les bras. Il dit qu'il pense que j'ai les capacités de le faire mais "bon par correspondance faut être motivée blabla", en gros il te
donne l'impression inverse...


Je dois le revoir jeudi matin. On parie qu'il va chercher a me refaire changer ?


Il me parle du Greta (mais il faut un employeur et vas y pour t'en trouver un...) et du MSR (connais pas du tout Oo)


 


Tu comprends donc bien que je te soutiens. Je n'ai jamais eu le courage d'aller jusqu'au master. Je ne voulais même pas aller a la fac alors xD


Mais quand j'y étais j'ai envisager de devenir professeur mais sarko avait mis une réforme en décembre-janvier concernant le concours a préparer en même temps que le master, ce qui a désespéré
beaucoup de faquiens...


 


Tu me dis au courant ?


Bisous

Mademoiselle La Démone 21/07/2012 11:38



Coucou Miki, 


Cela me fait mal au coeur de voir à quel point on ne te soutient pas ! Moi je l'aurais demandé c'est quoi son objectif : t'aider à trouver ta voie ou alors te détruire tous tes projets

Mais on ne refera pas certaines personnes, je te conseille de ne pas abandonner et surtout d'appeler les lycées qui t'intéressent et d'expliquer ta situation, parfois le culot et une bonne
explication payent.


Je reprends le blog et bien d'autres choses que j'ai laissé car le plaisir avait disparu.


A très bientôt.