Quand la vie ne vaut rien...

Publié le par Mademoiselle La Démone

Bonjour les diablotines, 

Cela fait bien longtemps que je ne suis pas venue sur la blogsphère.

J'ai perdu le goût de ce petit monde tout comme j'ai perdu le goût de lire, d'écrire, de prendre soin de moi, de rire, de rêver.

J'ai perdu le goût de vivre... et j'ai tenté de tout abandonner.

Pour les trois ans de mon couple, j'ai décidé de prendre la voiture et de partir en abandonnant tout.

J'ai écris à ma famille et à mes beaux-parents, j'ai démissionné de mon poste, j'ai fait éclater tout le ras-le-bol que j'avais en moi, je voulais juste disparaître, ne plus me battre pour des projets qu'on prend un malin plaisir à contrecarrer, ne plus me battre pour vivre alors que petit à petit on assassine mes rêves. 

Seul Mr. Ange a su à travers ses larmes me faire revenir, lui seul à trouver les mots pour me persuader de ne pas commettre l'irréparable, ni même pour sortir de sa vie et de celle de Melle Fée. Il n'a pas pu m'empêcher de mettre fin à mon boulot, il n'a pas su m'empêcher de surprendre et de blesser tout notre entourage, mais il a su me garder auprès de lui et de notre fille. Il a su faire le plus important : me garder en vie. 

J'ai pris toute la semaine pour réfléchir à l'avenir. J'ai refusé de parler, de voir quiconque avant ce jeudi. J'avais besoin de m'isoler entièrement, de me couper de tout ce monde.

A mes yeux, tout avait perdu sa valeur, je me sentais incapable, inutile, indigne de tout ce qui faisait ma vie. J'ai perdu la foi en la phrase de Malraux, j'ai vu l'absurde d'une vie, de ma vie.

Je ne suis pas guérie, non, ce n'est pas aussi simple. Je sais juste que parfois la vie ne vaut plus rien, que les Ténèbres broyent tout. J'ai appris aussi qu'à ce moment-là on devient un monstre, on perd tout ce qui fait son humanité. J'ai appris que seul un amour sincère peut alors vous rappeler que la vie ne vaut rien mais rien ne vaut le fait de vivre.

J'ai décidé de reprendre peu à peu le blog : intégration d'articles conçus sur d'autres plateformes, familiarisation avec les nouveautés d'over-blog, tenir ce blog comme un mince fils qui me relie au monde. Je souhaite reprendre le blog pour m'aider à avancer.

Commenter cet article

Martine27 23/03/2014 17:22

J'écume un peu ton blog en vue de notre swap. Je suis passée aussi par des moments difficiles, il suffit de compléter ta phrase "La vie ne vaut rien, mais rien de vaut la vie" et bien sûr ne pas oublier le "Regarde du bon côté de la vie" ou "Souris quand même" et "Carpe diem", les deux dernières maximes étant celles que je mets en pratique. L'important est d'apprendre à s'aimer, pas toujours facile je veux bien te le concéder, mais on finit par y arriver.